École des amours

École des amours

mercredi 3 janvier 2018

La nouvelle vie de Coralie ;)

En cette fin d'année, nous avons eu la surprise de découvrir que notre puce faisait la Une des journaux de la province : Journal de Québec et Journal de Montréal. Lorsque Leucan m'a appelé pour me demander si nous voulions accueillir une journaliste et son photographe pour répondre à leurs questions, je ne m'attendais pas à ce que Coralie se retrouve en première page. On m'avait dit que c'était pour le cahier spécial Noël du 24 ou du 31. Finalement, ils ont été sous le charme de ma pétillante petite puce d'amour puisqu'elle s'est retrouvée à la première page du journal du 27 décembre. ;) Grosse surprise bien que je savais que la journaliste et le photographe avaient été conquis par ma puce qui les a accueilli à l'extérieur avec son grand sourire et jouant avec le photographe en lui montrant tout ce qu'elle aime faire dehors. Une fois dans la maison, elle était tout aussi énergique et souriante. Le photographe m'a dit que c'était sa meilleure fois à vie avec un enfant tellement c'était facile de la prendre en photos avec son sourire magnifique. ;)  

Infographie : Richard Morin

Pour lire l'article et d'autres photos prisent par le photographe, c'est ici : http://www.journaldequebec.com/2017/12/27/la-sante-et-un-livre-a-succes-pour-noel


Je ressens tant de gratitude et d'espérance face à la vie. Voir ma puce si heureuse, si souriante après tout ce qu'elle a traversé me comble de bonheur. 

Je suis également très reconnaissante de tout le soutien que nous avons reçu durant ces deux années difficiles. Vous n'avez pas idée à quel point. Dernièrement, Elsa a écrit cet article qui m'a tellement touché. Elle a su mettre les bons mots sur ce que j'exprime parfois, mais avec moins de mots (j'utilise beaucoup trop de mots. Haha!)  Euryale et Elsa fermeront le Pot commun sous peu.  


Lentement, mais sûrement, on réapprend à vivre sans la maladie (bien qu'il reste des suivis aux 6 semaines), on panse nos plaies, on tente de faire cesser ce signal d'alerte rouge à chaque petit virus. On essaie également de ne pas penser à cette épée de Damoclès qui pend au-dessus de nos têtes pour 3 ans encore. Nous tentons de rester positif et de ne pas penser à cette possibilité horrible de rechute. Dans 3 ans, nous pourrons respirer librement et crier «Coralie est guérie!!!». En attendant, je n'ai qu'un souhait, que cette rémission perdure et nous fasse profiter de cette clémence retrouvée. 

En attendant, je compte profiter de l'hiver pour passer des temps paisibles avec ma famille où seul le bonheur d'être ensemble prime. 

En attendant, je tente de ne pas trop y penser et profiter à fond de ce magnifique décor.
Trouvez-vous ma puce dans leur terrain de jeu hivernal? ;) 

Coralie était très contente de porter sa petite cousine née exactement le jour du dernier traitement de chimiothérapie de Coralie. ;) Une petite fille qui rêve déjà d'être maman et qui était bien heureuse que sa petite cousine s'endorme sur elle. ;) 
Voici cette petite merveille réveillée! ;)

Coralie écrit dorénavant à la main ses propres histoires, mais ce soir-là, elle a décidé de renouer avec ses anciens amours, les lettres en bois Montessori. ;) 

Photo du temps des Fêtes. Une Coralie toute contente que je puisse à nouveau lui faire de petites tresses dans les cheveux. ;)
Pour terminer, ma belle grande fille fière de son petit chat qu'elle a cousu à la main. Elle a découvert une passion pour la couture et a reçu de son oncle une merveilleuse machine à coudre (cadeau de fête et de Noël combiné avec l'aide de d'autres membres de la famille). Bref, peu de cadeau pour ma grande, mais un cadeau tant désiré qui servira longuement. 

Je souhaite à tous mes lecteurs une belle année 2018 pleine de santé et de bonheur. Il n'y a rien de plus précieux. 

Pour ma part, je suis complètement épuisée, accablée par un virus depuis plus d'une semaine qui semble s'être mué en laryngite. Je n'ai plus de voix, je tousse dès que je tente de m'endormir, mais je commence à reprendre du mieux. Jamais je me suis sentie si faible depuis des lustres. Mon corps n'a pas compris que j'avais l'intention de reprendre des forces des suites de ces deux années de combat en faisant le minimum et vivant simplement avec ma famille. Pff! Ce n'était pas nécessaire de m'envoyer ce virus pour me le faire comprendre. ;) Je veux bien me reposer, mais puis-je à tout le moins être présente auprès de mes amours? Je m'ennuie de nos lectures partagées. J'ai bien hâte de retrouver la voix et de continuer nos lectures. ;) 

Je continuerai de vous apporter les nouvelles de ma puce suite à ses bilans médicaux. Le dernier fût le 18 décembre. Une journée épuisante pour nous à se promener à gauche et à droite à l'hôpital de Québec pour ces nombreux rendez-vous : prélèvement sanguin, dermatologue, échographie cardiaque, médecin et finalement, PAC hépariné (Coralie garde encore son PAC pour 6 à 8 mois environ... et celui-ci doit être hépariné aux 6 semaines afin de ne pas boucher). Sa formule sanguine était parfaite, son cœur va très bien ; il n'y a que sa peau qui souffre d'extrême sécheresse due au sevrage de cortisone qu'elle a prise régulièrement pendant deux ans. Coralie prend encore un médicament pendant 6 mois post-traitement, mais surtout, sa peau souffre du sevrage de la cortisone. Elle se retrouve avec plusieurs types de crèmes à appliquer sur le visage et les mains puisque ce sevrage lui occasionnait beaucoup de boutons sur le visage pour faire place maintenant à une sécheresse extrême de la peau. La crème est heureusement très efficace, et lui évite d'avoir la peau du visage et des mains sèches à l'extrême au point de saigner par endroit comme c'était le cas avant son premier bilan médical et son rendez-vous avec la dermatologue). Bref, de bonnes nouvelles. Début février, nous retournerons à Québec pour son prochain bilan. Elle aura alors, entre autres, un rendez-vous en ophtalmologie afin de vérifier ses yeux puisque la prise prolongée de cortisone peut amener des risques de cataracte. On croise les doigts que tout va bien de ce côté aussi.  

Note : Désolé pour le sur-ligné blanc... je n'ai aucune idée pourquoi, mais dès que je fais des copier-coller, je me retrouve avec cela et je ne sais pas comment l'enlever. ;(





1 commentaire: